Archive for Illustration

Oliver Twist aux U.S.A.

DSC_4719

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous saviez qu’aux States, quand on prend un coup de pied au derche, ça fait « WUMPP » ou encore « WAP » ?

Et les chats font « MRAOW » là-bas.

DSC_4722DSC_4723DSC_4697

 

 

 

 

 

 

Tiens et aussi, un sifflement émet un « PWWEEET », les fusils des « POW POW » et les croche-pieds font « WAK »…

DSC_4677DSC_4673DSC_4679

 

 

 

 

 

 

Je l’ai appris cette semaine en recevant des exemplaires d’Oliver TWIST en version U.S. !

Sans-titre-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Yeah Baby !!!

En effet, après être passé par la Corée, c’est maintenant aux Etats Unis D’amérique que se balade notre Oliver!

Sans-titre-1

 

 

 

 

 

Et en version intégrale, s’il vous plaît, avec pas moins de 238 pages!

Pretty chouette, Isn’t it ?!

« Oliver Twist » de Charles Dickens, avec Loïc Dauvillier aux textes, ma pomme à la colo, Isabelle Merlet et Jean-Jacques Rouger à la couleur.

Delcourt Editions.

Sortie imminente

IllusCabochondef

 

 

 

 

 

Ha tiens sinon, si je ne dis pas de bêtise, c’est demain que sort en librairies

le 3ème tome des aventures d’ « Emile et Margot » !

 

EeM-t3

Ce troisième volet s’intitule « Un Bazar Monstre »

Pitch, ô mon pitch :

Emile et Margot vivent la vie rêvée des princes et princesses. Enfin, rêvée, pas toujours… Qui vole leurs chaussettes pour les laisser au milieu du tapis du salon ou sur la couronne royale ? Qui déplace un énorme rocher alors qu’ils essaient de peindre le paysage ? Qui a lâché ce vent de panique qui souffle sur le château ?… Les monstres, petits, grands, rigolos et farceurs, sont les amis d’Emile et Margot. Et mademoiselle Nickelchrome, leur gouvernante, ou monsieur Peumieuxfaire, leur professeur, n’ont qu’à bien se tenir : tous ces petits amis vont finir par créer un bazar monstre ! Dans ces histoires pleines d’humour et de poésie, situées pourtant dans un lointain imaginaire, Emile et Margot parlent du quotidien de milliers d’enfants… Mais avec une telle fantaisie qu’on les quitte forcément le sourire aux lèvres !

Les histoires sont d’Anne Didier et Olivier Muller, les dessins de oim et c’est Clémence Sapin qui colorise le tout.

Offrez-le à vos enfants, neveux, nièces, petits cousins, voisins… Car j’aimerais être riche un jour !

Merci les amînches !

 

Ha, et sinon encore, mon fils est un futur graphiste.

J’en veux pour preuve sa dernière œuvre intitulée « Chantier sous l’orage »

par Romain

« Chantier sous l’orage » – Romain

Olive Oil Monsters

OliveOilMonsters2Titre

L’aut’ jour, je me suis cuisiné des pâtes… Des coquillettes de chez Lustucru, pour être précis.

Le balais de l’huile dans l’eau frissonnante a quelque chose de magique. Je reste souvent en contemplation devant. Oui, je suis bon public, je sais.

 

 

En tout cas, ce jour là, il se passait un truc bizarre, étrange… Comme si…

Comme si l’huile était vivante!

On aurait dit qu’elle tentais de s’extirper de la casserole, frappant de ses petites gouttes les parois puis concentrant son énergie en son centre pour m’éclater au visage.

Ou sinon, ça faisait penser à un genre de mitose, sinon.

huile

 

 

 

 

 

Curieux, j’me suis emparé de mon portable pour shooter la scène, me disant « tiens tiens, je vais observer sur le pc cet étrange phénomène de plus près »

Tel un expert Végassien (qui en un clic arrive à rendre une image de 1cmX1cm en 72dpi assez nette pour la tirer en A0 HD) j’ai étudié la chose et y ai découvert… Des monstres à l’huile d’Olive !

Une fois passés dans mon spectromètre de masse visuelle, j’obteins des clichés nets de ces « Olive Oil Monsters ».

Ne pouvant garder cette découverte secrète, je vous les livre ici même :

1 2 3 4 5 6 7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Impressionnants, hein?!

Je me suis ensuite attelé à archiver ma trouvaille. Mais comme Word merdait, j’ai utilisé Illustrator… Et du coup ça a pris une forme de poster. Saloperie de logiciel de graphiste…

Hop!

OliveOilMonsters2TitreOliveOilMonsters-It3OliveOilMonsters-Fr3OliveOilMonsters-Fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Afin que l’info soit diffusée, que le monde sache que nos casseroles sont pleines de cette engeance démoniaque, vous pouvez dores et déjà arborer ces fonds d’écrans « Olive Oil Monsters ».

Ainsi vous n’oublierez pas!

OliveOilMonsters2ptit OliveOilMonstersptit

 

 

 

 

 

Vous pouvez les télécharger ici et ici

Si jamais je débusque quelque autre bizarrerie visuelle quelque part, je ne manquerai pas de vous en faire part. Histoire que ce blog prenne une tournure scientifique de pointe. A moi le nobel !

 

Allez, à plus.

Et surtout, prenez garde aux coquillettes, les amînches.

La Sorcière du Canal Saint Martin

LaSorciereDuCanal15

Cet été est sorti « La Sorcière du Canal Saint Martin ».

Ce livre est un peu particulier.

 

En effet, il est le fruit de la collaboration entre un auteur (Olivier Muller, mon comparse d’Emile & Margot), un illustrateur (ma pomme), une graphiste (Chloé Marquaire) et une librairie (Litote en Tête)

Vous l’aurez noté, il manque un éditeur et un distributeur dans l’équation.

Ce livre est en fait édité et distribué par la librairie Litote, à l’initiative de Corinne Bouhier-Scanvic et ses collègues libraires, Maryline et Silvia.

 

Le principe éditorial de Litote est de faire des histoires ou ouvrages ancrés dans le 10ème arrondissement Parisien. « La Sorcière… » est leur deuxième ouvrage.

Leur premier bouquin, « Le Canal St Martin » de Zaü, est un livre-frise à colorier.

 

Une autre raison qui fait que ce livre est particulier pour moi est qu’en travaillant avec une librairie/maison d’édition indépendante, j’ai pu essayer des choses que je n’ai pas l’occasion de tenter avec des éditeurs plus classiques.

Les Litotes m’ont en effet fait confiance et laissé tout illustrer à l’aquarelle, dans un esprit plus lâché que ma production habituelle…

Depuis le temps que je voulais en faire! Mais comme je suis un gros flemmard débordé, je n’avais jamais dépassé le stade du test sur un bonhomme ou un décor.

Et enfin, l’autre raison qui me fait aimer ce livre est qu’il parle de sorcière, de Paris et de chaudrons et baguettes High-Tech !

Dans l’esprit des « Contes de la rue Broca » et autre  » Sorcière de la rue Mouffetard », le texte d’Olivier Muller est un vrai régal. Je me suis beaucoup amusé à l’illustrer !

LaSorciereDuCanal1La Sorciere du canal Saint MartinLaSorciereDuCanal3LaSorciereDuCanal4LaSorciereDuCanal5LaSorciereDuCanal6LaSorciereDuCanal7LaSorciereDuCanal8LaSorciereDuCanal9LaSorciereDuCanal17LaSorciereDuCanal10LaSorciereDuCanal11LaSorciereDuCanal16LaSorciereDuCanal12LaSorciereDuCanal13

 

 

Comme vous l’aurez sans doûte compris, par contre « La Sorcière… » vit sa vie en dehors des réseaux de distribution classiques.

Si vous voulez vous le procurer, il vous faudra aller à la librairie Litote ou bien dans une autre librairie du 10ème, qui nous soutiennent dans cette chouette aventure.

J’imagine qu’il est possible de le commander directement à Litôte, sinon.

Genre là:

Librairie Litote en Tête

17, rue Alexandre Parodi 75010 PARIS

01 44 65 90 04

litoteentete@orange.fr

 

Brèfle, « La Sorcière du Canal Saint Martin », je l’aime bien.

Sur ceu, à plus les amînches !

 

Allez hop, c’est reparti !

Salut toi !

Je reprends le blog, on disait.

Fi des promesses, on verra bien. Je vais pour le moment me contenter de poster des actus et boulots en cours, des articles sur des coups de coeur graphiques ou autre…

On verra bien où cela nous mène.

Pour commencer, un peu de promo en retard.

Est paru il y a peu « La Lettre de Vanessa », aux éditions Amaterra.

Sur un texte de Sylvie Misslin.

Le Pitch, oh mon Pitch :

Tom aime la grande école
mais il ne comprend pas l’intérêt d’apprendre à lire.
Jusqu’au jour où Vanessa lui donne discrètement une lettre…

Je suis content de ce livre, vraiment !

Il y avait un moment que je n’avais pas fait de livre illustré pour la jeunesse. Ca m’a fait un bien fou!

Tiens, sinon, faudra que je m’occupe de mettre des liens, des pages biblio et tout le bazard, que ça fasse un peu plus sérieux, ce blogo.

Bientôt, bientôt…

 

Brèfle, à plus les amînches.